Histoire de Machaelle Sall Wright présentée par François Deporte


Nombreux sont ceux qui parmi vous connaissent les Fleurs de Bach, vous savez sans doute ce que Findhorn veut dire, vous savez qu’il est possible d’ouvrir sa réceptivité à l’écoute de la nature, vous avez votre idée sur ce qu’est la nature et ce qu’elle représente dans nos vies respectives et pour notre humanité, vous avez une vision de l’écologie, peut-être même une pratique active de l’écologie, vous savez ce qu’énergie veut dire, vous souhaitez participer activement à cette époque déstabilisante et en même temps passionnante qui nous pousse à changer nos modes de pensée et de fonctionnement, vous avez envie de trouver un sens nouveau à ce que vous pressentez de la réalité.

Il y a des chances que l’expérience de Perelandra vous intéresse.

Un peu d’histoire….

C’est l’histoire d’une jeune américaine à l’enfance plus que difficile. Machaelle Small Wright est née au milieu des années 40 sur la côte Est américaine. Elle va connaître l’élan des années 60 vers une autre conscience écologique, civique, spirituelle. Elle va vouloir appliquer et vivre concrètement cette dimension. C’est une constante chez elle : tant que l’on ne fait pas l’expérience, on ne sait rien.

Elle s’installe avec son compagnon de vie en Virginie en 1974, à l’Ouest de Washington. En 1976, elle découvre Findhorn et se rend compte que cette expérience est majeure. Elle veut avancer dans cette voie et d’elle-même se lance dans l’aventure : connaître les Intelligences de la nature et fonctionner avec elles dans son jardin.

Elle avoue qu’à l’époque elle n’avait pas la moindre idée de ce en quoi pouvait consister cette connaissance, quelles expériences elle pourrait être amenée vivre, tout était à découvrir pour elle, tout était à expérimenter. Outre le talent qu’a Machaelle Small Wright pour ce genre d’aventure, elle a aussi le don de l’organisation, une rigueur toute scientifique, une grande honnêteté, et elle sait rire. Mais ce qui est très précieux pour nous, c’est qu’elle a consigné consciencieusement tout ce qu’elle a vécu.

Il s’agit de quoi ?

La réalité est animée par différents plans de conscience. La nature est un groupe de conscience en charge de la forme. Tout ce qui est doté d’une forme (cela inclut les arbres, les voitures, les mots, ce texte) relève de la nature. Et la nature écoute ce que nous les humains désirons manifester. Elle nous écoute avec beaucoup d’attention pour nous donner tous les éléments de réponse correspondant à notre demande. C’est valable pour un potager, un poulailler, un travail manuel ou de recherche scientifique, faire un gâteau ou fonder une famille, partir en voyage ou écrire un livre.

En fait, nous passons notre temps (c’est sans doute notre moteur instinctif) à imaginer, à avoir envie, à souhaiter ou désirer, à vouloir réaliser. Peu ou prou, nous consacrons une grande part de nous à cette activité. Et à chaque fois, pour la nature, nous activons un « jardin », c’est-à-dire que nous voulons que la réalité se module pour que notre envie puisse prendre forme, cette forme que nous voulons choyer, entretenir, qui vivra avec nous, qui habillera notre vie. Vous vous rendez sans doute compte que TOUT dans notre vie peut être compris comme un jardin, que même notre vie peut être vue comme cela. Tout ce que nous vivons est la réponse à une demande qui ne concerne que chacun d’entre nous, nous sommes les jardiniers de notre vie. Nous sommes entendus

Machaelle Small Wright en a fait l’expérience avec son potager. La nature et elle ont fonctionné en partenaires pour créer ce jardin, le développer dans un équilibre dont la nature est le maître mais dont l’humain est l’acteur, toujours dans le respect de la demande initiale de MS Wright : elle voulait que son jardin fut le laboratoire de recherche sur la relation avec les intelligences de la nature.

Et pour chacun de nous…

Je vous le disais plus haut, Machaelle est très douée pour expérimenter et elle sait prendre des notes scrupuleuses. Cela nous donne accès au fruit de sa pratique. Il ne faut pas être doué de talents particuliers pour se lancer. Il convient d’en avoir envie, sincèrement, et de s’y mettre.

Si vous en avez envie, retenez quelques points clés :

  • il vous faudra apprendre à pratiquer le test kinésiologique (ou le pendule ou tout moyen qui puisse vous donner confiance dans la qualité de la réponse que vous allez percevoir : oui ou non).
  • définir clairement votre intention.
  • apprendre à poser des questions simples qui se résolvent par oui ou par non.
  • accepter les réponses qui vous sont données.
  • jouer le jeu des réponses (des fois, ce n’est pas simple, surtout quand la réponse semble aller à l’encontre de vos convictions…).
  • comprendre aussi simplement que possible votre rôle de partenaire de la nature (relation d’égalité, complémentarité, respect, éthique), observer, apprendre, vous étonner (ça ce n’est pas difficile), remercier, progresser, élargir votre champ, bref faire grandir votre jardin.

Tous ceux qui se sont lancés le font d’abord pour eux-mêmes, quand ils se sentent prêts pour cela, à leur rythme, à propos de ce qui les concerne. Nous ne sommes pas dans une école de pensée, nous sommes dans des apprentissages personnels de ce que nous ressentons de la réalité.

Mais cette expérience exceptionnelle nous attend à chaque ondulation de notre vie. Parfois, souvent même, nous la mettons en jeu sans nous en rendre compte. MS Wright nous aide à élargir notre capacité d’attention, à structurer notre mode pensée pour donner plus de force et d’équilibre à cet élan si humain.

 

François Deporte


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Dernières vidéos

Derniers articles

Histoire de Machaelle Sall Wright présentée par François Deporte

13 Juin 2024

Nombreux sont ceux qui parmi vous connaissent les Fleurs de Bach, vous savez sans doute ce que Findhorn veut dire, vous savez qu’il est possible d’ouvrir sa...

Comment se créé une cuirasse ?

13 Juin 2024

« Au début, il y a ce que nous ressentons et notre perception du monde qui se confronte. »
À tous moments de notre vie, dès notre plus jeune âge et même dès la vie intra-utérine, nous vivons des ...

Quels sont les différents types de cuirasses ?

13 Juin 2024

Marie Lise Labonté a identifié d’autres cuirasses : 4 cuirasses de base et 4 cuirasses d’identification qui se superposent sur les cuirasses de Reich. Son observation et sa lecture du corps tout au...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.